Il y a quelques semaines, on vous annonçait le retour de Coeur de Pirate sur les scènes françaises. La chanteuse s’est produite le mardi 23 novembre à Paris (Salle Pleyel). On vous raconte !

Julia Jean-Baptiste

La première partie du concert est assurée par Julia Jean-Baptiste. Jeune chanteuse parisienne, elle est accompagnée de son guitariste. La demoiselle aux trois prénoms a une douce voix, un tantinet mélancolique. Elle interprète son titre Les virages, avant de reprendre La Rua Madureira de Nino Ferrer. C’est juste avant de jouer son dernier morceau, Solo que la chanteuse réalise qu’elle a oublié de se présenter en indiquant : “Mais vous ne savez même pas qui je suis, en fait !“. Pour ce dernier morceau, Julia Jean-Baptiste demande à ce que le public soit éclairé et qu’il puisse chanter avec elle. Bien qu’impressionnée par la grandeur de la salle, elle assure une première partie très agréable et le public semble l’apprécier. La chanteuse semble doublement impressionnée par cet événement, puisqu’elle souligne qu’il est incroyable “d’assurer la première partie d’une artiste qu’elle écoutait au lycée.”

Cœur de Pirate:

Après un entracte de 20 minutes, c’est au tour de Coeur de Pirate d’entrer sur scène. La chanteuse s’installe seule à son piano avant d’être rejointe par ses musiciens. L’intro du concert se fait tout en douceur, au piano. Mais un rythme plus dansant s’installe dès le premier morceau. On attaque avec un morceau “vintage”: C’était salement romantique, issu du tout premier album. 

Le rythme disco se maintient sur On s’aimera toujours. Coeur de Pirate remercie ensuite le public d’être venu “au concert qui devait avoir lieu en 2019“… Et souligne que beaucoup de choses se sont déroulées depuis, en pointant du doigt son ventre bien arrondi. En effet, la chanteuse est enceinte et devrait accoucher fin janvier. Elle indique alors que cette tournée est une occasion de revisiter des classiques, et entame Pour un infidèle. On continue ensuite sur Dans la nuit. Mais contrairement à sa version studio, le morceau est joué uniquement au piano, sur un air bien plus acoustique et mélancolique que sur l’album. Cette version revisitée du titre lui donne une toute autre envergure qu’on ne peut qu’apprécier. 

coeur de pirate

Entre les chansons, on retrouve fréquemment des solos au piano, parfois issus de Perséides. Et quand les violons et guitares des musiciens de Coeur de Pirate s’y mêlent, on assiste à des interludes presque orchestraux. Après un Saint Laurent très mélancolique, Béatrice Martin quitte son piano pour rejoindre son micro sur le devant de la scène.

Ça me prend un peu plus de temps à me déplacer“, plaisante-t-elle au vu de sa condition physique. Elle demande d’ailleurs s’il y a un médecin dans la salle, au cas où elle viendrait à accoucher sur scène. “A ce stade, même un vétérinaire ferait l’affaire“. Un concert de Coeur de Pirate, c’est presque toujours un semi one-woman-show tant la chanteuse enchaine les punchlines humoristiques. 

La québécoise indique qu’en écrivant son dernier album, Impossible à aimer, elle était fâchée et avait plein de choses à dire. C’est pour cette raison que l’on retrouve des titres très poétiques tel que Tu peux crever là-bas, qu’elle entame joyeusement. Cette version live est bien différente de l’album, accompagnée d’un violon. Son rythme est encore plus disco, plus dansant.

coeur de pirate

Coeur de Pirate indique que cela fait maintenant 13 ans que sa carrière a commencé. Et que désormais, il lui arrive de croiser des jeunes qui demandent “Est-ce que je peux faire une photo? C’est pour ma maman“. Elle décide donc de chanter un morceau “qui ne sera pas sur TikTok“. Elle reprend alors Foule sentimentale d’Alain Souchon.

Après Une complainte dans le vent, la chanteuse quitte la scène et laisse la place à sa pianiste pour un solo, avant de la rejoindre pour sa célèbre reprise de Mistral Gagnant. La chanteuse reste ensuite seule sur scène, au piano, pour quelques morceaux. Ses musiciens reviennent au fur et à mesure pour une longue partie instrumentale, quasiment orchestrale, pour le bonheur du public. En effet, après ce passage émouvant et une ovation de la salle, le rythme reprend avec T’es belle

Coeur de Pirate annonce ensuite que le moment de la “dernière chanson” est venu. Après un “Ohhhh” de déception du public, la chanteuse demande avec humour “Vous connaissez le principe de la “dernière chanson” ? En vrai, on va se cacher, généralement les gens applaudissent, et on revient faire les chansons que vous êtes vraiment venus voir“. 

C’est donc après une pluie d’applaudissements que l’artiste revient sur scène jouer Tu ne seras jamais là. Malheureusement, Alexandra Streliski ne pouvait pas être présente pour accompagner Béatrice Martin sur ce morceau. Toutefois, sa pianiste s’en sort à merveille et ce morceau est encore plus émouvant en live. Le moment est ensuite venu pour Comme des enfants, la chanson phare de Coeur de Pirate. La chanteuse plaisante: “Vous pouvez chanter si vous connaissez les paroles. Avec le masque, ça va faire comme si vous marmonniez, mais c’est un peu ce que je fais de toute façon !“. Le public s’y prête et reprend en cœur le refrain “et il m’aime encore, mais moi je t’aime encore plus fort“.  

coeur de pirate

La chanteuse s’éclipse avant de revenir une nouvelle (et dernière!) fois sur scène. En effet, comment jouer sur la scène de la Salle Pleyel sans chanter la chanson sur Paris? C’est donc sur Place de la République que le concert s’achève. Emotions, balades au piano et rythmes disco, couplés à la sympathie et l’humour de Coeur de Pirate, c’est un concert plus que complet auquel a assisté le public de la Salle Pleyel. Une belle occasion de découvrir le nouvel album en live, et de retrouver des classiques toujours présents. 

Setlist:
  1. C’était salement romantique
  2. On s’aimera toujours 
  3. Pour un infidèle 
  4. Dans la nuit 
  5. Saint Laurent 
  6. Tu peux crever la bas 
  7. Dans l’obscurité 
  8. Foule sentimentale (cover)
  9. Une complainte dans le vent 
  10. Mistral gagnant (cover)
  11. Crier tout bas 
  12. Oublie moi 
  13. T’es belle
  14. Prémonition
  15. Tu ne seras jamais là
  16. Comme des enfants
  17. Place de la République 

Vous allez aimer !