Electric Sounds

par Danko Jones

8
sur 10

Deux ans ont passé depuis leur dernier album, voici venir « Electric Sounds » ! Les enfants du rock sont de retour pour leur douzième album et autant dire qu’ils en ont gros ! Après l’interview de Gaël à propos d’ « Electric Sounds » à retrouver ici, voici donc la review sur ledit album.

CRAZY JONES

« Are you ready to rock ? » Comme l’introduit la description spotify de Danko Jones, c’est un peu le paroxysme du cliché hard rock. Sévissant depuis 1996 depuis Toronto, dans l’Ontario. Il est constitué de l’éponyme Danko Jones en tant que chanteur, guitariste, John Calabrese, le bassiste ainsi que le batteur Rich Knox.

Danko Jones, c’est furieux, les sourcils froncés en permanence, l’air méchant. Et pourtant ils font partie de ces groupes qui dégagent une bonne humeur incroyable et qu’il ne faut absolument pas rater sur scène tant leur show est survolté !

Toujours dans l’entre-deux, jamais dans l’excellence mais jamais mauvais non plus, ils tirent leur épingle du jeu par une continuité qui a leurs yeux est une malédiction. A raison d’un album tous les deux ans, Danko Jones rêve un jour d’un titre historique qui lui permettra de rester dans le hall of fame du rock. (Retrouvez l’interview complète de notre cher Gaël

TITRES DE L’ALBUM


1. Guess Who's Back
2. Good Time
3. Electric Sounds
4. Get High ?
5. Stiff Competition
6. She's My Baby
7. Eye for an Eye
8. I Like It
9. Let's Make Out
10. What Goes Around
11. Shake Your City
DANKO WANT TO GET HIGH(ER)

Riff court, rock bien chaloupé, tranchant comme le métal, voix de baryton guttural, Guess Who’s Back commence sur ce genre de paroles rhétoriques dont ils ont le secret.

Hachuré comme tout, le premier titre d’Electric Sounds fait remuer du chef dès la première seconde.  Des paroles provocantes basées sur une défiance de petit coq qui a le meilleur groupe, la meilleure nana ou les meilleures activités, des guitares bien furieuses comme on aime et une batterie brutale pour un rendu plus hard rock que nature.

Ce qui apparait comme l’un des meilleurs titres de l’album, c’est Good Times qui n’est pas sans nous rappeler U2 par sa guitare au coude à coude avec Electric Sounds et ses allures de Judas Priest encore plus lourd avec un refrain qui revient en tête « Electric… Electric Sounds ».

Revirement champêtre avec Get High qui aurait pu figurer dans un American Pie s’ils étaient encore inspirés. A défaut, leur clip barré en featuring avec le chanteur de Fucked Up, Damian Abraham aura bien détendu l’ambiance.

Ce qui n’empêchera jamais Danko Jones de retourner vers son sujet principal : les femmes. Les auteurs de You’re My little rock n’ roll revienne fanfaronner avec Stiff Competition et She’s my baby sur des sujets bien sérieux comme qui a la plus jolie poulette ! Dans la même trempe, on retrouve également I like it.

Et au milieu, comme un éléphant dans un magasin de porcelaine, Eye for an eye vient péter le mojo tranquille, tel un tumulte au refrain Volbeatien un peu plus énervé.

Dans un cadre plus classique, Let’s Make out et What Goes Around termine l’album. Puis, la clôture sur Shake your city ravive la flamme dans une dernière invitation à tout retourner sur son passage !

Malgré un carton plein pour ce nouvel album, ce n’est malheureusement pas avec Electric Sounds que Danko Jones se sortira de sa quête ultime du tube intergalactique ! Mais bon, en attendant, nous on est content parce qu’une fois de plus, c’est qualitatif et on n’est jamais déçu. Et puis un album de Danko Jones, ça annonce toujours une phénoménale tournée et ça, ça mérite toujours le coup d’oeil !

DANKO TOUR

Si cet review vous a fait dire « I wanna rock ! » tel un Twisted Sisters des temps modernes, Danko Jones a annoncé une tournée Shake your city, éponyme du dernier titre d’Electric Sounds.

  • 14/11/23 : TavastiaHelsinki
  • 16/11/23 : Hedon, Zwolle
  • 17/11/23 : Den Atelier, Luxembourg
  • 18/11/23 : Het Depot, Leuven
  • 19/11/23 : Melkweg Oude Zaal, Amsterdam
  • 21/11/23 : Pumpehuset, Copenhague
  • 22/11/23 : Rockefeller, Oslo
  • 23/11/23 : Pustervik, Götesorg
  • 24/11/23 : Debaser, Stockholm
  • 25/11/23 : Slagthuset, Malmö
  • 27/11/23 : Luxor Live, Arnhem
  • 28/11/23 : Carlswerk Victoria, Cologne
  • 29/11/23 : Festsaal Kreuzberg, Berlin
  • 30/11/23 : Grosse Freiheit 36, Hamburg
  • 1/12/23 : Colos-Saal, Aschaffenburg
  • 2/12/23 : Täubchenthal, Leipzig
  • 3/12/23 : Planet Rockstock, Porthcawl
  • 5/12/23 : Club Vaudeville, Lindau
  • 6/12/23 : Dynamo, Zurich
  • 7/12/23 : Legend Club, Milano
  • 8/12/23 : Mülhe Hunziken, Rubigen
  • 9/12/23 : Backstage by The Mill, paris
  • 10/12/23 : Gebouw-T, Bergen op Zoom
  • 12/12/23 : Thekla, Bristol
  • 13/12/23 : King Tuts, Glasgow
  • 14/12/23 : Rescue Rooms, Nottingham
  • 15/12/23 : Rebellion, manchester
  • 16/12/23 : Garage, London

Si cette review vous a plu, retrouvez celle de l’album « Power Trio » ici et l’interview de celui-ci ici. Sinon, retrouvez nos autres reviews ici !

Electric Sounds

par Danko Jones

8
sur 10
Acheter vos billets

Soutenez Pozzo Live en achetant vos billets via notre lien ci-dessus grâce à notre partenaire Fnac Spectacles ! Ce n'est pas plus cher pour vous, mais on touche une commission chez nous !

Vous allez aimer !